L'ALD (Affection Longue Durée): 

Le TDAH ne figure pas dans la liste des ALD définie par la Sécurité Sociale; c'est pourquoi, en fonction des praticiens, les réponses peuvent être différentes. C'est pourquoi nous demandons dans la pétition l'inscription du TDAH au titre de l'ALD;

Nous avons interrogé la HAS (Haute Autorité de Santé).

Pour résumer: le TDAH peut être demandé au titre de l'ALD:

- hors liste

- s'il y a des troubles associés.

Voici la réponse précise de la HAS (03 août 2018):

Le TDAH ne constitue pas en soi une affection longue durée. Toutefois, selon sa gravité, elle peut, ponctuellement être prise en charge :

 

-       soit au titre d'une affection dite « hors liste » (ALD 31), c'est-à-dire d'une forme grave d'une maladie ou d'une forme évolutive ou invalidante d'une maladie grave ne figurant pas sur la liste des ALD 30, comportant un traitement prolongé d'une durée prévisible supérieure à six mois et une thérapeutique particulièrement coûteuse ;

-       soit de plusieurs affections entraînant un état pathologique invalidant (ALD 32), nécessitant des soins continus d'une durée prévisible supérieure à six mois.
La gravité en est appréciée par le médecin conseil de votre caisse primaire d'assurance maladie.

 

La prise en charge au titre d’une affection longue durée découle de la reconnaissance par le médecin-conseil de votre assurance maladie d’une « d'une des affections, comportant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse » (article L. 322-3 du Code de la sécurité sociale).

 

La liste des a liste des affections comportant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse susceptible d’être prise en charge est définie par l’article D. 322-1 du CSS.  L'exonération initiale est accordée pour une durée de cinq ans, renouvelable en cas de prolongation du traitement orthopédique ou de nouvelle indication chirurgicale.