TDAH - NOS PROPOSITIONS

Dernière mise à jour : janv. 4

TDAH - NOS PROPOSITIONS :

SANTE :

1. Remboursement des actes préconisés par la HAS : bilans et rééducations. Bilans : neuropsychologique, psychométrique, psychomoteur et ergothérapie. Rééducations : suivi psychologique (TCC), psychomotricité et ergothérapie ;

2. Prise en charge des programmes de guidance parentale : méthode Barkley et autres méthodes, suivi psychopédagogique …

3. Inscription du TDAH sur la liste des ALD (Affection Longue Durée) de la Sécurité Sociale ;

4. Remboursement de la mélatonine (prescrite pour les troubles du sommeil et selon la formule, non remboursée)

5. Remboursement du traitement méthylphénidate pour les adultes (selon les situations, le traitement est remboursé ou non)

6. Accès aux diagnostics : augmentation du nombre de praticiens (neuropédiatres et pédopsychiatres), formés au TDAH ; modernisation et harmonisation des pratiques (Grenelle de la pédopsychiatrie)

7. Fin de l’obédience psychanalytique pour la prise en charge du TDAH, notamment dans les CMP/CMPP/psychologues scolaires…

8. Formation des professionnels de santé au TDAH

9. Ou création de structures type CMTND (Centre Médicaux pour les Troubles du Neuro-Développement) avec praticiens pour diagnostics et rééducations, suivis, accompagnement des parents, groupe de parole, lien avec les différentes institutions (écoles, mdph…) ;

10. Ministère des Affaires Sociales : formation initiale et continue obligatoire des professionnels de l’Action Sociale : assistants sociaux, moniteurs éducateurs, éducateurs de jeunes enfants, éducateurs spécialisés…

11. Campagne d’information et de sensibilisation au TDAH à grande échelle, sur les sites du gouvernement, via les médias, CAF, CPAM, ARS…

12. Financement d’une plate-forme téléphonique d’aide psychologique aux familles touchées par le TDAH

13. SESSAD : possibilité de cumuler la prise en charge des suivis (par exemple orthophoniste) en SESSAD et en libéral (l’offre de services SESSAD étant parfois insuffisante).



EDUCATION NATIONALE, JEUNESSE ET SPORTS:

14. Formation initiale des enseignants : intégration d’un module obligatoire sur le TDAH : qu’est-ce que le TDAH ? Quels sont les aménagements scolaires possibles ?

15. Formation continue : obligation de formation des enseignants : qu’est-ce que le TDAH ? Quels sont les aménagements scolaires possibles ?

16. Formation des AESH ou référent TDAH au sein de l’Académie pour les accompagnants d’élèves avec un TDAH

17. Mise à disposition des enseignants et des AESH d’outils pédagogiques : balles anti-stress, chambres à air, bureaux vélos…

18. Mise en place et respect des PPS/PAP…

19. Diffusion de la plaquette « TDAH et école » réalisée par l’Académie de Créteil et l’Hôpital Debré auprès de tous les établissements scolaires

20. Formation du personnel périscolaire (pause méridienne et garderie)

21. Formation des centres sociaux/centres aérés, équipes d’animation…



SECRETARIAT D’ETAT :


22. MDPH : intégration du TDAH dans le guide barème (à voir) – reconnaissance du TDAH entre 50 et 79% pour permettre un accord AEEH ; information auprès des équipes amenées à étudier les dossiers ; note de cadrage sur la reconnaissance du TDAH comme handicap (certaines MDPH semblent l’ignorer) et sur les répercussions du TDAH sur la vie du jeune et sa famille ; idem chez les adultes.

23. Selon réponse Ministère de la Santé : enveloppe pour financer les divers bilans nécessaires au diagnostic et au montage du dossier MDPH AVANT montage du dossier

24. Intervention rapide sur les dossiers refusés pour éviter une perte de temps et donc de chances.


DELEGATION INTERMINISTERIELLE A LA STRATEGIE AUTISME :

25. Accélération de la mise en place des plateformes TND sur tout le territoire pour les 0/6 ans (beaucoup de départements ne sont pas couverts, plus de 2 ans après) et de la mise en place des plateformes TND sur tout le territoire pour les 7/12 ans ;

26. Mise en place de solutions pour les 13/18 ans :plateformes ou remboursement des actes.

27. Harmonisation des prises en charge, des traitements et délais sur tout le territoire national (CPAM, MDPH…)


Nous demandons que la loi de 2005 soit réellement appliquée par les MDPH (beaucoup de dossiers refusés) et l’Education Nationale et que le TDAH soit explicitement nommé afin qu’il soit considéré véritablement et concrètement comme un HANDICAP, et ceci sur tout le territoire.


Nous souhaitons des réponses précises à nos doléances avec des dates et délais de mise en place (échéancier).


Nous vous remercions pour votre attention.


L’équipe de l’Association TDAH – Pour une égalité des chances


Stéphanie JACQUET – Présidente de l’Association